French Doctors et le peuple burkinabé, “ Africains de l’année ”

Ce n’est pas dans les mœurs, encore moins dans la philosophie du blog Africanus, de distinguer simultanément deux personnalités ou deux réalités humaines distinctes ayant contribué à promouvoir sous toutes ses formes la cause africaine. Or, une telle posture n’a plus sa raison d’être, à l’heure où s’écoulent ces quelques mots.

Puisque nous avons décidé, avec joie bien sûr, de faire “ Africains de l’année ” le peuple burkinabé et Médecins sans frontières.

Pourquoi le peuple burkinabé ? Parce qu’il aura été en 2014 la surprise et la grande satisfaction pour tous les démocrates africains. En renversant le tacticien monarque, Blaise Compaoré, il a signifié au monde que le destin d’une nation ne pouvait s’écrire sans une dynamique citoyenne forte et déterminée. Qu’il n’y a désormais plus place à ceux qui sapent ou hypothèquent le triomphe du jeu démocratique, à tous ces leaders africains qui modifient sans cesse les constitutions de leur pays respectif pour se maintenir. Après le Maghreb, le Burkina Faso annonce un nouveau printemps politique pour toute l’Afrique…

Quant aux French Doctors, ces champions de l’ingérence humanitaire, ils méritent notre distinction et notre reconnaissance, pour la simple raison, qu’ils ont été les tout premiers à alerter la communauté internationale sur les risques et l’ampleur de la fièvre hémorragique Ebola qui touche une partie de l’Afrique de l’Ouest, en envoyant sur place des équipes compétentes et efficaces. Dans un monde rongé par l’indifférence et l’inertie des puissants, ils démontrent que nos cités ne sont pas exsangues de générosités, de compassion, d’altruisme. Ils sont les nouveaux samaritains pour le XXIe siècle.

Guillaume Camara

Retour à l'accueil