Une chocolaterie pour la Côte d’Ivoire

Cette semaine est à marquer d’une pierre blanche dans l’histoire de l’économie ivoirienne. En effet, pour la première fois, ce pays, cher à l’inoubliable Félix Houphouët Boigny, est à même de fabriquer ses propres chocolats. Pour s’en convaincre, petit détour à Abidjan, à Yopougon plus précisément, qui abrite cette chocolaterie d’une valeur de 6 millions d’euros.

Construite par la société française Cémoi et sur une surface de 2000 m2, l’usine entend produire 10.000 tonnes de chocolats par an.

Voilà réparé un paradoxe. Car la Côte d’Ivoire, en dépit de la première place qu’elle occupe dans la production mondiale du cacao, n’avait pas encore une installation digne de ce nom pouvant l’aider dans la transformation de ce précieux produit du terroir. Un produit du terroir qui jusqu’ici n’était pas non plus accessible au commun des Ivoiriens. A cause de son prix élevé.

D’après la Banque mondiale, l’or brun représente 50% des recettes d’exportation ivoiriennes. Et les deux tiers des emplois et des revenus. Des chiffres qui vont sans doute aller en croissant, notamment avec cette nouvelle chocolaterie qui souhaite ravitailler la Côte d’Ivoire mais également l’Afrique de l’Ouest et ses 350 millions de consommateurs.

Guillaume Camara

Retour à l'accueil