Madonna de nouveau au Malawi. La pop-star américaine souhaite y adopter une petite fille, Mercy James, âgée de trois ans. Ce matin, elle s’est présentée devant le tribunal de Lilongwe pour le dépôt de sa requête d’adoption.

 

Ce n’est pas une première fois pour la star aux millions de disques vendus, puisqu’elle a déjà adopté, dans le même pays, un garçonnet. Mais dans cette terre d’Afrique, située entre le Mozambique et la Zambie, la volonté de l’artiste n’est pas agréée par tout le monde. Elle fait polémique. « Pourquoi la chanteuse vole les enfants des autres ? », interroge la grand-mère de Mercy James. Quasiment, même son de cloche pour l’organisation caritative, « Save the children » qui, elle, privilégie le maintien des enfants dans leur environnement. 

 

Oui à la controverse, mais oui à la raison, aussi. Je ne pense pas que Madonna ait voulu (pour parler comme certaines mauvaises langues) « kidnapper » cette enfant, lui priver, sans vergogne, de son pays… Surtout, dans sa démarche, elle est passée, par la justice malawite, pour attester sa bonne foi. Je crois, en définitive, et sans me tromper, qu’elle souhaite offrir à cette gamine un cadre de vie propice à son épanouissement éducatif et humain. Un ciel de tendresse et de lumières.  Faisons taire les algarades inutiles, et pensons au futur bonheur de Mercy James. 

 

Guillaume Camara

 

 

Retour à l'accueil