C’est complètement inédit au Kenya. Quelques femmes du pays, réunies dans l’Organisation de développement des femmes, ont décrété mercredi, l'abstinence sexuelle, pendant une semaine. Le mobile ? Protester contre les bisbilles entre le Premier ministre Raila Odinga et le Président de la République Mwai Kibaki.

 

Par ce geste (qui fait la une de la presse kenyane) elles espèrent persuader les deux ténors de l’exécutif à agir contre la pauvreté plutôt que de se livrer à des inutiles et sottes chamailleries. Ce qui est sidérant dans cette affaire, c’est l’implication directe d’Ida Odinga (photo), la femme du Premier ministre. Elle vient d’apporter son ferme soutien à cette cause.

 

Je ne sais pas, ce que vous en pensez, vous. Mais, moi, j’admire ces femmes. Leur action, loin d’être une technique de com, est une dénonciation des nauséabonds jeux politiques kenyans. Face à l’impéritie de certains, elles veulent que la politique retrouve toute sa noblesse.

 

Aristote les aurait applaudies. Oui, le Kenya, qui sort de plusieurs semaines de violences post-électorales, se doit d’écouter ces nouvelles sentinelles de la paix.

 

Guillaume Camara 
  

 

 

Retour à l'accueil