Crise économique ! Crise économique ! quelle belle rengaine que chantent les doctes de la science économique... ! L’Afrique la fredonne, également : puisque la semaine dernière un Forum économique (dix-neuvième du genre) s’est tenu au Cap, en Afrique du sud (photo). Objectif : évaluer les effets de la crise économique sur le continent noir.

 

Il est vrai que, même si l’on ne le dit pas assez, le sol africain subit de plein fouet ce tsunami venu des Etats-Unis. Les cours des matières premières, considérées comme le centre névralgique de ses économies, connaissent une chute vertigineuse. D’après l’Onu, l'expansion sur la terre africaine devrait ralentir en 2009 à 2%. Son plus bas niveau depuis une vingtaine d'années.

 

Un autre facteur hypothèque l’élan économique africain : c’est le protectionnisme. Il demeure l’un des moyens de riposte les plus utilisés par les pays développés, en temps de crise.

 

Face à un tel tableau si morose, que peut faire l’Afrique ? Compter sur sa jeune population, sur le dynamisme de sa diaspora mais aussi sur son sous-sol archi-riche.

 

Guillaume Camara

Retour à l'accueil