Même si la Cour constitutionnelle congolaise ne s’est pas encore prononcée sur la validité de la présidentielle du 12 juillet, tout porte à croire que Denis Sassou Nguesso (photo), 66 ans, est bel et bien le vainqueur de cette consultation.

 

D’après les résultats provisoires publiés par le ministère de l’administration du territoire, il obtiendrait 1.055.117 des 1.342.242 suffrages exprimés (78,61%) alors que le taux de participation a été de 66,42%. Le candidat indépendant, Joseph Kignoumbi Kia Mboungou, arriverait en seconde position avec 7,46% des voix. Mais cette élection ne s’est pas faite sans litiges.

 

Officiellement 2,2 millions de Congolais - sur 3,6 millions d'habitants - étaient appelés à se rendre dans les urnes. Or le procès-verbal du mercredi a fait état de 2.078. 802 électeurs inscrits. Pour la participation, plusieurs candidats ont dénoncé quelques cas de fraudes et une forte abstention (plus de 90%.)

 

Guillaume Camara

 

Retour à l'accueil