Ses sonates sont une invitation à la beauté et à la légèreté. Joseph de Bologne de Saint-George ou Le Chevalier de Saint-George (photo1) fut un génial virtuose, un « Mozart noir » comme aimaient à le qualifier certains, un escrimeur, un ami de Marie-Antoinette. Pour Africanus, le normalien et historien Claude Ribbe (photo 2) revient sur l’itinéraire de ce musicien français d’origine africaine par sa mère.


Qui était Le Chevalier de Saint-George ?


-  Joseph de Bologne de Saint-George, plus connu sous le nom de Chevalier de Saint-George (sans s) est un escrimeur et compositeur de musique français d’origine africaine par sa mère. Il est né esclave dans la colonie de la Guadeloupe en 1745 et mort libre à Paris en juin 1799. Arrivé très jeune en France, il est devenu un homme à la mode dans la haute société pré-révolutionnaire où il a exercé des fonctions en principe réservées aux nobles. On admirait ses exploits sportifs et on le disait invincible à l’escrime. Ami de Marie-Antoinette, il s’est ensuite lié avec le duc d’Orléans. Pendant la Révolution, il a levé un corps de volontaires d’origine africaine et antillaise, la légion franche des Américains et du Midi, qui a combattu avec l’armée du Nord. Arrêté pendant la Terreur, Saint-George fut élargi mais privé de tout commandement. Sa musique, longtemps oubliée, a réapparu depuis une trentaine d’années. Plusieurs ouvrages, de qualité inégale et pas toujours exempts de préjugés racistes, ont été consacrés à Saint-George. Pour ma part, je lui ai consacré une biographie Le chevalier de Saint-George (Perrin 2004) ainsi qu’un spectacle mis en scène par Bartabas à Versailles.


Musicalement, qu'a-t-il apporté ?


-  Ce sont surtout ses quatuors à cordes qui ont eu une influence importante sur l’histoire de la musique française et l’histoire de la musique en général. Ses concertos pour violon sont également novateurs, notamment par leur extrême virtuosité. La musique de Saint-George, légère et agréable, se reconnaît facilement et s’apparente parfois à celle de Mozart qui s’est inspiré de Saint-George, bien que les deux hommes n’aient jamais été en rivalité, contrairement à ce qui a été dit.


Pourquoi est-il si peu connu, contrairement à Mozart ou Vivaldi ?


-  Mais Mozart est resté longtemps méconnu du grand public. La musique française du XVIIIe siècle, oubliée à cause du succès de la musique allemande dont les partitions ont été très largement diffusées, reste à découvrir.


Propos recueillis par Guillaume Camara

Retour à l'accueil