karamba.jpg

 

Et voilà qu’à la faveur des très récentes élections législatives, l’Afrique fait son entrée au Bundestag, le parlement allemand. Deux visages scelleront désormais cette étonnante réalité.  

 

Le premier, Karamba Diaby (photo), est originaire du Sénégal, de la Casamance plus précisément. C’est là qu’il reçut les premiers rudiments du savoir qui allaient faire de lui un docteur en chimie. Docteur en terre d’Allemagne. Un pays dont il connaît si bien les recoins, et qu’il découvre en 1984 pendant ses années d’études. L’étudiant est devenu le politique. La réflexion a cédé sa place à la belle flamme de l’action. Et c’est heureux ! Agé de 51 ans et élu sous les couleurs du Parti social-démocrate, Karamba Diaby est dorénavant un prince de la vox populi. Applaudissements pour lui. Pour ce francophile au verbe mélodieux, pour cet admirateur du grand Martin Luther King.

 

L’autre élu, Charles M. Huber, 56 ans, est un fils de Munich. Il est le fruit d’un joli métissage entre un Sénégalais et une Allemande. A la différence de Karamba Diaby, lui n’est pas scientifique mais acteur ; lui n’est pas du Parti social-démocrate mais de l’Union-chrétienne-démocrate.

 

En revanche, ils ont deux choses en partage : le Sénégal et l’Allemagne. 

 

Guillaume Camara

Retour à l'accueil