dongala2.jpg

 

Que vos regards se tournent vers Brazzaville ! La capitale congolaise va accueillir du 13 au 17 février le Festival Etonnants Voyageurs.

 

Un événement littéraire pour lequel Africanus et Un Livre Un Jour  sur France 3 vont vous raconter. D’abord un petit zoom sur l’un des invités de l’émission de demain : Emmanuel Dongala. Cet homme possède deux patries : le Congo par son père, et la Centrafrique par sa mère. Deux patries donc. Mais auxquelles il faut bien évidemment ajouter une autre, l’écriture, dont il découvre les délices autour d’un feu. C’est là, le soir venu, où il se laissait bercer par des histoires racontées par ses aînés. Car il est de la génération qui n’avait pas de télé, ni de radio.

 

Alors le soir… 

 

Romancier africain, septuagénaire, Emmanuel Dongala vit aux USA. Il arrive dans ce pays, alors que son pays est en proie à une guerre. C’était entre 1998-1999. Et il avait tout perdu. Littéralement, tout perdu. Il fallait donc fuir. Fuir comme beaucoup d’autres. Un moment, il a essayé de venir en France, mais il n’a pas pu. Il a regardé vers le pays de l’Oncle Sam. Là-bas, vivent ses amis, notamment le célèbre écrivain américain, Philip Roth, qui l’a beaucoup aidé.

 

Dongala, c’est aussi l’auteur de Photo du groupe au bord du fleuve, cette belle fresque sociale à travers laquelle les femmes demeurent en dépit de tout les héroïnes. Tantôt on les découvre victimes de viols. Tantôt on les sait casseuses de pierres. Tantôt on les admire dans leur rôle d’éducatrices. Cherchant de la nourriture pour leurs enfants, s’occupant d’eux.

 

Que dire encore ? Ce récit n’est pas un exotisme. C’est un bel hommage à toutes les femmes qui tiennent les sociétés africaines.

 

Guillaume Camara      

Retour à l'accueil