Le célèbre Pouchkine avait des origines africaines. Il était un as de la culture. Pas de la politique, celle qu’affectionne Joaquim Crima (photo), 37 ans, originaire de Guinée-Bissau : lundi, il s’est adjugé la troisième marche d’une élection pour le poste de chef du district de Sredniaïa Akhtouba, avec 5% des voix.

 

Petit tonnerre dans la galaxie politique russe, mais tonnerre quand même. Car malgré sa dimension locale, cette consultation n’a pas échappé à la sagacité des meilleurs commentaires politiques du pays ; plusieurs gazettes y ont consacré leur une en parlant de l’émergence d’un Obama russe.

 

Obama russe ? Attention aux extrapolations. Sredniaïa Akhtouba n’est pas les Etats-Unis. La Russie n’a pas non plus le même passé racial que l’Amérique… Même s’il est vrai que des deux côtés les skinheads commettent des crimes abominables. Des forfaits contre lesquels le peuple de Sredniaïa Akhtouba a dit son exécration. Comme en témoigne la présence de Joaquim Crima dans ce tiercé, où il accrédite que le talent et la persévérance n’ont pas de couleur.


Guillaume Camara

Retour à l'accueil