union

 

En septembre, New York accueillera un sommet autour des « Objectifs du Millénaire ». Qu’appelle-t-on « Objectifs du Millénaire » ? C’est une somme de recommandations qui visent à réduire le nombre de personnes vivant sous le seuil de pauvreté, à développer la santé et l’éducation.

 

Pour cela, les pays riches s’étaient engagés à consacrer 0,7 % de leur richesse nationale à l’aide au développement d’ici 2015. Mais selon l’Organisation pour la coopération et le développement économique (OCDE), tout ne semble pas bien fonctionner. Il y a un retard par rapport aux promesses tenues.

 

D’où cette mobilisation de l’Union européenne qui souhaite qu’il y ait « un plan d’action crédible » et  un « pouvoir de surveillance » pour chaque pays sur la manière de remplir ces objectifs. 

 

Personnellement, je suis sceptique quant à l’efficacité de tous ces mouvements, de tous ces sommets, de tous ces idéaux qui prétendent prêter main-forte au Tiers-Monde. Regardez ! De 1970 à nos jours, l’Afrique subsaharienne a reçu un total de plus de 300 milliards au titre de l’assistance au développement. Une somme colossale qui aurait dû permettre à cette région du monde de rompre d’avec ce cycle de maladies, de pauvreté et de dépendance. « L’assistance, soutient l’économiste zambienne, Dambisa Moyo, a été et continue d’être, pour la plus grande partie du monde en développement, un total désastre sur le plan politique, économique et humanitaire ». 

 

Guillaume Camara

Retour à l'accueil